On a tous ce pull que l’on aime tant, mais qui pourtant, après quelque temps, commence à présenter des intempéries, à la fois gênant et désagréable à voir, que l’on connaît tous sous le nom de bouloche.

La cause des bouloches

Un problème courant et commun à tous, le boulochage des pulls est un de ces problèmes qui persistent depuis le temps, même si différentes techniques sont déjà utilisées pour les éviter. Cependant, il est tout à fait difficile de les éviter complètement, car ce phénomène est spécifique à ces tissus ou mailles, notamment en raison du fait que certaines fibres sont plus courtes que d’autres. En effet, suite aux frottements subit régulièrement par le pull, ces fibres finissent par se faire voir et s’entremêler entre eux, provoquant ainsi leur apparition en dehors de la surface du pull de façon à s’y installer, créant ainsi les bouloches. Généralement, les bouloches se trouvent souvent au niveau des aisselles, des coudes, encore dans l’entrecuisse pour le cas des pantalons en flanelle. Il est vrai que ces bouloches ne sont jamais agréables, pourtant, ces pulls sont tout de même les meilleures armures que l’on puisse avoir, pour contrer le froid sur le long terme.

Eviter et faire face aux bouloches

On sait tous que la laine a tendance à boulocher au bout d’un certain temps d’utilisation, cependant, choisir un pull à base de laine partner 6 peut aujourd’hui aider les gens à se défaire de ce problème, en raison de la qualité et de la composition de cette dernière. Cependant, pour ceux qui ne veulent pas se séparer de leur pull, il est possible de les déboulocher en suivant les diverses astuces visibles sur le net, dont la plus pratiquée est l’utilisation de la partie rugueuse de l’éponge. Toutefois, l’utilisation de la brosse adhésive est aussi une des meilleures astuces à essayer, tout comme l’utilisation des bigoudis, ou encore le fait de les enlever à main nues dans les moments d’ennuis.

Avoir un pull qui bouloche a toujours été l’un des problèmes que l’on peut rencontrer au quotidien, néanmoins, il est aujourd’hui possible de s’en défaire.